Projets

En complément au PRISET financé par la Banque Mondiale dont le périmètre couvre essentiellement la réhabilitation et le renforcement des infrastructures MT et BT de la CEET à Lomé, la CEET a sollicité un financement auprès de ses partenaires (Union Européenne, Agence Française de Développement et la KFW) pour la construction de (i) 154 km de réseaux aérien et souterrains  Moyenne Tension, (ii) l’installation de 143 postes de transformation MT/BT, (iii) l’extension de 1854 km de réseaux aériens Basse Tension et (iv) le raccordement de 20 000 nouveaux clients.

Le secteur de l’électricité connait des difficultés aux plans stratégique, institutionnel, financier et technique. Ce secteur a besoin d’un support institutionnel important et de développement de capacités auprès des institutions publiques principales. Plusieurs partenaires et institutions nationales unissent leurs efforts pour améliorer le rendement de ce secteur, ce qui permet à plusieurs projets d’être en cours de réalisation ou sont planifiés pour le compte de la Compagnie d’Energie Electrique du Togo (CEET).

Afin de réduire la dépendance du Togo en matière énergétique au pays voisins, s’aligner sur les modes de productions d’énergie électrique plus responsables et décarbonées, et de construire les infrastructures production d’énergie électrique, le Togo a initié le projet de Construction d’une centrale solaire de 50 MWc à Blitta.

Ces dernières décennies le monde est animé par les modes de productions d’énergie électrique plus responsables et moins polluantes. Le Togo ne fait pas l’exception. En plus, le Togo importe plus de la moitié de son énergie électrique des pays voisins.

Le projet Ashden, initiative de l’ONG Britannique Ashden dirigée par le Prince Charles, est le résultat du prix Ashden Awards 2020 remporté par le Togo à travers l’agence togolaise pour l’électrification rurale et de l’énergie renouvelable (AT2ER).

Suite à l’attaque terroriste récente dans la région des savanes, les militaires se sont déployés dans la région. Cependant, en raison de l’absence des installations électriques dans la zone et pour des raisons de discrétion, il était admis et préférable de développer des systèmes autonomes en énergie électrique. D’où l’initiation du projet.

Dans la continuité du projet d’électrification de 78 localités rurales, le gouvernement a décidé de poursuivre sa politique d’électrification rurale. En 2015, le gouvernement a initié avec l’appui financier d’Exim Bank India, le projet d’électrification de 187 localités rurales afin d’enclencher un développement économique substantiel dans les milieux ruraux.

Au Togo, le milieu rural est tributaire de l’accès à l’énergie électrique. Le taux d’accès à l’électricité en milieu rural était inférieur à 10% en 2013. Ceci rendait difficile le quotidien des populations rurales et entrainait des pertes énormes des produits agricoles en post-récolte dues à une absence d’énergie pouvant faciliter l’installation des petites unités de transformation agricole.

Le projet sera financé au titre d’un crédit de l’IDA d’un montant équivalant à 15 millions de dollars. Le crédit sera décaissé selon un calendrier quinquennal  Du 4 janvier, 2016 (date prévue d’entrée en vigueur) jusqu’au 31 décembre 2020 (date de clôture prévue).